Besoin d'un psy'?

 « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers »

Socrate 

 

Commençons par quelques « à priori »

 « C’est pour les fous »

Le soutien psychologique s’adapte aux problématiques de chacun. Il peut donc répondre à un besoin ponctuel.

 

« C’est long »

Pas nécessairement, la durée est fonction du besoin, le nombre ainsi que la fréquence des RDV se définissent en concertation entre le patient et le psychologue. 

 

« C’est inutile »

Certes, le psychologue ne donnera pas de solution toute faite mais il aidera le patient à trouver SA solution. Elle sera donc adaptée, argumentée et personnalisée. 

 

« C’est cher »

C’est variable, le tarif est fonction du besoin et donc du nombre de séances. Des tarifs adaptés aux revenus peuvent être appliqués. Il faut également savoir que de plus en plus de mutuelles remboursent les consultations de psychologue. 

 

« C’est pour les faibles »

La vie de tout à chacun est jalonnée d’épreuves : certaines se surmontent sans difficulté, d’autres demandent beaucoup d’énergie. Le soutien psychologique peut devenir nécessaire pour continuer d’avancer, et comme son nom l’indique, consiste en un appui temporaire.

 

 Définition du mot « Psychologie »

Étymologiquementpsychologie signifie science de l’âme. Cette science a connu ses prémices au XVIe siècle,son développement au XIXe et son plein essor au XXe. Son objet est l’étude du comportement humain sous tous ses aspects psychiques, normaux ou pathologiques

On a de plus en plus recours à ses praticiens dans les entreprises, les établissements d’enseignement, les hôpitaux, les situations traumatisantes d’accidents ou de catastrophes naturelles, etc. 

Leur rôle, selon le cas, est de tester, d’analyser des situations, de repérer des problèmes ou d’aider à franchir des caps éprouvants

 

S’y retrouver parmi les « psy’»… 

 

Psychiatre

Le psychiatre est un médecin ayant reçu une formation en psychiatrie. 

Le psychiatre intervient le plus souvent auprès des personnes ayant des troubles mentaux nécessitant l’administration de médicaments

Le psychiatre est rattaché à l’ordre des médecins. De ce fait, son titre est protégé par la loi. Le psychiatre va plutôt regrouper des symptômes afin de poser un diagnostic permettant d’identifier une catégorie de troubles mentaux. 

La dimension dynamique n’est pas pour autant négligée par le psychiatre. 

Attention : consulter un psychiatre ne signifie pas forcement que l’on souffre de troubles mentaux graves ou qu’il prescrira forcement des médicaments.

 

 

Psychothérapeute

Une psychothérapie est une pratique essentiellement psychologique qui permet d’obtenir de l’aide et/ou un soutien face à des situations ou symptômes.

Après six ans de flou, le décret d’application de mai 2010, qui réglemente la profession de psychothérapeute, a mis fin au charlatanisme de certains. 

Jusque-là, n’importe qui pouvait se dire psychothérapeute. Dorénavant, l’obtention de ce titre suppose d’avoir suivi une formation en psychopathologie agréée par l’Etat ou de pouvoir justifier d’au moins cinq ans de pratique avant mai 2010. 

Le décret ne précise néanmoins toujours pas la liste des écoles reconnues officiellement 

 

 

Psychanalyste 

Le psychanalyste accompagne son patient et le laisse libre de parole dans un travail d’introspection de soi, et l’aide à se plonger dans son inconscient

Les rêves, la libre association d’idées sont la matière première du psychanalyste. 

La psychanalyse prend beaucoup de temps, et peut durer plusieurs années. 

C’est après de longues années d’analyse de soi (le psychanalyste doit lui même avoir suivi une psychanalyse), mais aussi de formation spécialisée freudienne, ou post-freudienne, que l’on peut prétendre au titre de psychanalyste. 

 

Et le psychologue ?

Le psychologue est une personne ayant suivi un cursus de psychologie dans une université ou une école privée sous contrat avec l’état. Le cursus comprend 5 ans de formation en sciences humaines et psychologie (Master II et mémoire validé).

Le titre de psychologue est un titre protégé par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985. 

Le travail du psychologue est de mettre en évidence et d’expliquer des troubles, situations, comportements ou symptômes, gênants pour une personne, en les inscrivant dans l’histoire du patient de façon dynamique, c’est à dire, en tenant compte du fonctionnement de la personne. 

Un psychologue a pour objectif de rendre compréhensible un problème, d’en évaluer la portée et la gravité. Il proposera ensuite une aide adaptée à la personne

 

Pourquoi consulter un psy’ ?

Il y a quelques années, on osait à peine parler des difficultés personnelles, encore moins des maladies mentales; c’est tout juste si on chuchotait qu’une personne souffrait de dépression ou d’angoisse; c’est presque avec un sentiment de honte qu’on avouait avoir consulté un psychologue ou un psychiatre. La société ayant évolué, on reconnaît maintenant qu’il arrive à tous, à un moment ou l’autre, d’éprouver des problèmes d’ordre psychologique, de vouloir enrichir sa vie. Il est ainsi devenu plus facile de recourir aux services d’un psychologue. 

 

 

3 bonnes raisons de consulter…

Prendre soin de soi 

Consulter un professionnel de la psychologie permet de se détendre et de se sentir épanoui. Un psychologue vous permet de prendre le temps d’être à l’écoute de vos sensations, de lâcher prise avec les interdits ou les obligations que l’on s’impose, de se dévoiler complètement à un inconnu sans peur d’être (mal) jugé. 

 

Apprendre à s’aimer 

Avoir une juste estime de soi, ni trop forte ni trop faible, n’est pas forcément inné ; cela peut aussi s’apprendre, se construire et se travailler au jour le jour. Un psychologue vous accepte tels que vous êtes, il ne juge pas. Il vous aide à vous faire une opinion plus objective de vous-même et du monde qui vous entoure. 

 

Se remettre en question 

Se remettre en question n’est pas toujours une situation confortable car elle peut faire remonter à la surface des événements pénibles, voire douloureux, le psychologue vous permettra d’aborder les origines de ces événements, de trouver vos solutions, d’avancer et de prendre conscience que vous pouvez modifier le cours des choses. 

 

Quand consulter ?

 

Il est important de consulter un psychologue lors-que les difficultés engendrent des impacts importants dans votre travail, votre vie familiale ou relationnelle.

Il est aussi important de le faire lorsque l’on sent que nos difficultés briment le développement de son potentiel . 

 

Comment choisir ?

Il faut qu’un lien de confiance s’installe rapidement entre vous et le psy, soit dans les 2 à 3 premières rencontres. 

Si vous ne vous sentez pas en confiance après 3 rencontres, vous pouvez aborder la question avec lui ou en changer. 

 

Que retenir ?

Consulter un psychologue ne signifie pas « être fou » ou « faible », c’est une aide temporaire qui peut se conjuguer avec le travail fait avec un médecin ou un psychiatre. Il n’y a ni bonne ni mauvaise raison de consulter, c’est au psychologue de confirmer si son aide est nécessaire ou non.

 

Cet accompagnement est basé sur la parole, l’écoute et sur la prise de conscience par le patient de ses solutions et ses alternatives. Le psychologue n’est pas un guide qui dispose de la science infuse, mais un « miroir » qui accompagne dans la découverte objective de soi.

Écrire commentaire

Commentaires: 0